Travaux de janvier

En janvier, au rucher:

  • visiter régulièrement les ruches.
  • contrôler les réserves et, quand les ruches peuvent être ouvertes, effectuer les compléments par des nourrissements au candy.
  • observer les langes qui indiquent l’état de la colonie.
  • commencer à détecter les essaims morts, les enlever immédiatement. Nettoyer les ruches, les désinfecter au chalumeau.

A l’atelier:

  • vérifier le bon état de vos ruches vides.
  • construire de nouveaux cadres.
  • désinfecter l’ensemble de votre matériel
    • au chalumeau
    • à l’eau de javel.

la journée « sirop »

La journée « sirop »  a eu lieu à Guéret, Hall Pommeil,  les 26 et 27 mai, en respectant les consignes COVID.

Au cours de cette journée, les adhérents prennent livraison de leur commande de sirop.

Rappelons que les contenants utilisés par les apiculteurs pour le transport du sirop doivent avoir une ouverture de diamètre suffisant : environ 10 cm minimum.

La journée cire 2020

Cette journée a eu  lieu le 23 mai 2020, dans le respect des consignes COVID.

La journée cire a été réalisée le samedi  23 mai, de 9h à 17h au Hall de l’Agriculture à Pommeil, uniquement sur rendez-vous.

Au cours de cette journée, les apiculteurs sont invités à apporter leur cire (opercules uniquement) pour échange.

Seule la cire issue des opercules est concernée par cet échange: la cire des cadres de corps ne doit pas être utilisée en apiculture car c’est ici que se concentre un certain nombre de résidus (médicaments, pesticides…).

 

Aethina tumida

 

aethina tumidaaethina 2

Aethina tumida ou le petit coléoptère de la ruche a été découvert en septembre 2014 en Calabre, dans le sud de l’Italie. De nouveaux foyers ont été encore trouvés fin 2015, en Italie. Actuellement le petit coléoptère n’a pas été signalé en France et tout commerce avec le sud de l’Italie est interdit. Des recherches du petit coléoptère chez de nombreux apiculteurs francais dans différents départements ont été faites et heureusement pas de présence Aethina détectée.

Le petit coléoptère rentre dans la ruche pour se reproduire et pondre des oeufs. Ces oeufs vont donner des larves qui vont se nourrir pour se développer. Ce sont ces larves qui vont provoquer d’énormes dégâts au sein de la colonie en détruisant le couvain pour se nourrir des larves et nymphes des abeilles, en mangeant le miel, le pain d’abeilles. Elles font de véritables galeries dans les cadres.

Nous vous rappelons qu’Aethina Tumida est un danger de catégorie 1 en France.

Vous trouverez un complément d’information (niveau national) en consultant le Bilan épidémiologique N°71.