APDI

APMS et APDI

En cas de suspicion de maladie classée en « Danger Sanitaire de catégorie 1 » (DS1), il est impératif de contacter la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations  (DDCSPP).

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le GDSA qui, si vous êtes adhérent, pourra, dans un premier temps, organiser une visite effectuée par un Technicien Sanitaire Apicole (TSA). Celui-ci, en fonction de ses constatations, prendra conseil auprès de notre vétérinaire référent.

 

Contacts GDSA Creuse :

            Corinne  RIBIER-GOMICHON

                                Présidente GDSA Creuse : 06 10 91 25 39

           René VALLADEAU 

                                Trésorier GDSA Creuse   : 06 73 94 48 74

           Yves VIGNANE       

                                Secrétaire GDSA Creuse : 07 80 04 48 54

 

Si vous n’êtes pas adhérent au GDSA Creuse, vous devez joindre directement la DDCSPP de la Creuse (tel : 05 55 51 59 00).

 

 

Cette procédure déclenche la publication d’un Arrêté Préfectoral de Mise sous Surveillance (APMS). Une visite sanitaire sera réalisée par un vétérinaire mandaté par la DDCSPP ; il pourra effectuer un prélèvement analysé dans un laboratoire spécialisé.

Si le résultat est positif (présence de maladie DS1), un Arrêté Préfectoral de Déclaration d’Infection (APDI) est publié.

Dans ce cas, des mesures de police sanitaire sont définies, c’est-à-dire des mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre la maladie. L’objectif est de limiter les risques de transmission des maladies aux ruchers voisins.

Ces mesures sont financées par l’Etat.

 

Concernant la loque américaine, sont définies :

–       Une zone de protection d’un rayon de 3 km autour du rucher contaminé dans laquelle :

·         Recensement et information des apiculteurs

·         Examen clinique des colonies

·         Eventuellement des prélèvements

·         Déplacements interdits (ruches, matériels, produits).

 

–       Une zone de surveillance de 2 km autour de la zone de protection :

·         Recensement

·         Déplacements interdits.

Bien évidemment, seuls les apiculteurs « connus » -c’est à dire ayant déclaré leurs ruches- peuvent être recensés et informés.

 

Après constatation de la disparition de la maladie, un arrêté de levée d’APDI est publié.

En 2018/2019, trois APDI en Creuse. Les trois APDI concernaient la loque américaine.

–       En octobre 2018, un APDI touchant un rucher situé à Gentioux-Pigerolles.

–       En mai 2019, un APDI touchant un rucher situé à Saint Domet/ Le Chauchet.

–       En juin 2019, un APDI touchant un rucher situé à Sermur.

 

Ces trois APDI ont été levés en novembre 2019.

 

En mars 2020, trois APDI dans le Puy de Dôme, concernant la loque américaine. Les foyers sont sur les communes de Clarmont-ferrand, Lempdes/Coumon, Vertaizon. Les zones de surveillance ne sont pas limitrophes du département de la Creuse.