Les travaux d’automne

Il s’agit de fournir à nos essaims les meilleures conditions pour affronter l’hiver.

Pour s’assurer de l’état d’une colonie, il faut ouvrir la ruche un jour de beau temps chaud, évaluer les quantités de couvain.

Réunir les colonies les plus faibles. Un essaim peu populeux aura des difficultés à se protéger du froid, son développement printanier sera plus long ; ainsi, la colonie ne sera pas prête pour les miellées précoces du printemps. On considère qu’une colonie est faible lorsque :

  • Ruche Dadant ou Voirnot : elle comporte 2 cadres de couvain ou moins.
  • Ruche Langstroth : elle comporte 3 cadres de couvain ou moins.

 

Peser la ruche.

Une ruche DADANT 10 cadres doit peser au moins 32kg, sans le toit et sans le nourrisseur couvre-cadre. (Une colonie -ruche 10 cadre- nécessite 15 kg de réserve).

Si le poids est inférieur à 32 kg, il faut faire un apport de sirop de nourrissement pur. La quantité à apporter doit être égale à l’écart entre le poids de la ruche et 32kg, et ajouter 20%, pour tenir compte du taux d’humidité du sirop. Eviter le nourrissement au sirop à partir du 15 octobre.

 

Placer les réductions d’entrée sur les ruches.

Traitement anti-varroas: 

  • Si vous avez utilisé des lanières, pensez à les enlever à la fin de la période de traitement.
  • Vérifiez l’efficacité des traitements. Un lange graissé placé sous le plancher grillagé récupère les varroas morts de mort naturelle. Si vous comptez 1 à 2 varroas tous les deux jours après traitement, pensez à un traitement complémentaire en hiver. Vous pouvez  contacter le GDSA 23 pour plus d’informations.

Frelon asiatique : Essayez de repérer les nids. Contactez votre mairie ou votre communauté de communes.

Protéger les ruches des animaux sauvages qui peuvent les détériorer ou déranger les essaims.

 

Surveiller le comportement des essaims (essentiellement le pillage).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *